CLEJANI (POVESTI, HISTOIRES, STORIES)

Le sort s’est gâté à Clejani, village du sud de la Roumanie, depuis la mort récente du plus vieux des musiciens, le violoniste Nicolae Neacsu. Comme s'il avait emporté avec lui dans l'au-delà, les derniers repères d'un monde encore viable. Les jeunes musiciens sans boulot, sans noces et fêtes pour aller jouer, traînent leur cafard sur des divans bariolés. Entre la drogue et l’espoir de partir en Occident, ils n’ont devant eux qu’une seule rue, pour déambuler l’été, battre la semelle l’hiver.

« La vie est mal foutue. Un jour tu es gai, un jour tu es triste ». Marius saisit son accordéon et joue un blues tsigane, un air typique de Clejani. Histoire de chasser les idées noires, les usuriers qui te réclament jusqu’au dernier sou, histoire d’attirer les belles nanas, et qui sait, Johhny Depp qui, paraît-il, aurait promis de venir jusqu’ici, baptiser son dernier enfant.

L’argent. Gagné, volé, emprunté, ou échangé, il est l’unique issue pour déjouer le destin qui s’acharne sur la petite communauté tsigane. Clejani est un abîme au bout d’une route. Et pour en sortir, certains sont prêts à tout.

Fiche Technique

Genre : Documentaire
Année : 2005
Durée : 114 minutes
Réalisation : Marta Bergman & Frédéric Fichefet
Production : Entre chien et loup
Vod : univers/ciné
Pays : Belgique

Presse

Critiques

Extrait